Morale

5. Agir

Cette cinquième et dernière partie d’un cours de philosophie de TS développe une réflexion sur les usages de la liberté. Il s’agit essentiellement d’y explorer l’alternative entre indépendance et autonomie, ambition et héroïsme, comme caractérisant les deux pôles de notre vie morale. C’est l’occasion de parcourir quelques points de la pensée de Platon et Nietzsche.

3. La question religieuse (§6-8)

Kant aborde ici le religieux comme ordre des grandeurs et des principes réglant l’estime et la valeur des hommes. La force du christianisme a été de suggérer que les premiers dans l’ordre de la nature pouvaient bien être les derniers dans l’ordre de la Grâce ; il y a liberté quand la société cesse d’être homogène, mais laisse vivre un dédoublement des « valeurs ». La critique des principes religieux, leurs dissociations de simples préjugés communautaires et politiques est donc essentielle à la liberté commune, même si les clergés s’en défieront toujours.